Chaos, tome 1 : Ceux qui n'oublient pas - Clément Bouhélier

 
● Titre Chaos, tome 1 : Ceux qui n’oublient pas
● Auteur Clément Bouhélier
● Genre Anticipation - science-fiction
● Édition Critic
 Format Grand format - Broché
● ISBN 9791090648616
● Date de parution 31/03/2016
● Nombre de pages 453
● Prix 22€
 
 
 
 
 
● Synopsis
Paris, gare de Lyon. Une jeune femme brise une éprouvette et libère un virus inconnu qui se nourrit de la mémoire et frappe sans distinction d’âge, de sexe ou de milieu social.
Peu à peu, les infectés perdent toute capacité à penser et à agir. Malgré les mesures gouvernementales, l'épidémie se répand dans le pays, et même au-delà. Bientôt, le monde se peuple de « zombies », coquilles vides, errantes, répétant le même geste à l’infini.
Au milieu des décombres survivent quelques miraculés, des immunisés. Parmi eux, Chloé, Phil', Claudy et Arthur. Ils n’ont rien en commun et ne se connaissent pas.
Pourtant, une voix mystérieuse leur souffle de se rencontrer. Dans cette France en proie au chaos, ils doivent découvrir qui a déclenché la pandémie et, surtout, mettre fin à son œuvre de destruction.
 
● À propos de l'auteur
Clément Bouhélier est né à Besançon. Après avoir été journaliste au Dauphiné libéré, il dirige aujourd'hui une association d'organisation de colonies de vacances à Villeurbanne. Lecteur éclectique, ses influences littéraires vont de Sorj Chalandon à Stephen King. Ceux qui n'oublient pas, qui ouvre la duologie Chaos, est son premier roman.
 
● Ressenti
Je ressors de cette lecture avec des sentiments contradictoires.
Premièrement je vais vous parler du négatif comme ça ce sera fait et on pourra parler du meilleur.
Le rythme du roman, est pour moi le vrai défaut de ce roman. Parfois on a un peu d’action, mais cela retombe souvent comme un gâteau sorti trop tôt du four, tout s'arrête et nous sommes de retour embarqués pour des passages longs, quoique intéressants, mais tout de même trop souvent pour laisser couler. Chacun aura son impression, j'espère que de ce côté là, ça passera pour vous.
Ensuite je le dis et redis encore, ce n’est pas spécifique à ce livre mais il est dans ce système, il y a un tome 2, bon, rien de grave, mais le tome 1 se termine en pleine intrigue, et c’est très agaçant d’autant plus si nous n’avons pas la suite sous la main.
 
Passons au meilleur.
L'originalité !!! Car le récit est une merveille de créativité, un virus oui, des morts vivants oui et non (je vous laisse la surprise) mais c’est là dessus que je pointe mon doigt pour vous dire que ce roman vaut finalement la peine d'être lu car le fond de l’histoire n’est pas banal, c’est du post apocalyptique mais c’est aussi novateur dans l’approche.
 
Pour les décors, je suis en terrain connu, Paris, dont certains quartiers me tiennent à cœur comme la place d’Italie. Pour les personnages c’est vraiment un bol d’air, il n’y a pas que des ados ! Nous suivons les péripéties de quartes personnes, toutes différentes en âge, sexe, classe sociale, métiers. Bravo pour le travail sur ces gens lambdas qui sont ici rendu unique. Un air de jeu d’échecs mystique se dégage de cette histoire, cela m’a vraiment plu.
Les amateurs du genre feront abstraction des longueurs pour découvrir la singularité de cette histoire !
 
● Verdict
 
 
 
 
 
● Les +
- Histoire originale
- Les personnages variés
- L’ambiance
● Les -
- Quelques passages très lents
- Le livre qui s'arrête en pleine intrigue
● Si vous aimez ce roman, vous aimerez certainement
- L'aveuglement de José Saramago
- Pandémie : L'effondrement de Alexandre Lang
 
 

Commentaires

  1. Peut importe les longueurs, du post-ap novateur ça ne se refuse pas! ET cette couv' *-*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore une couverture de Aurélien Police :)

      Supprimer
  2. Je me laisserai bien tenter par l'histoire qui, effectivement, est originale. Je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui très originale, une vision de la fin du monde décalée par rapport à ce que l'ont voie toujours.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés ce mois-ci