Guerilla : Le jour où tout s'embrasa - Laurent Obertone



  • Titre : Guerilla : Le jour où tout s'embrasa
  • Auteur : Laurent Obertone
  • Genre : Anticipation, politique, guerre, drame, suspense
  • Édition : Ring édition, septembre 2016
  • Format : Grand format, broché,  415 pages, 21,90€


Présentation de l'éditeur :

Vivez une expérience romanesque inouïe, en temps réel au cœur de l'explosion : les trois jours de la guerre civile et l'effondrement d'un pays. 
Dans une France proche et obscure, une descente de police dans une cité sensible tourne au drame : un policier pris dans un guet-apens perd son sang-froid et tire aveuglément. 
La cité s'embrase et tout le pays vacille. De villes en villes, le feu connecte les
fils d'une bombe à retardement. 
Forces de l'ordre, voyous, terroristes, responsables, journalistes, mouvements citoyens, tous sont submergés par le raz de marée du chaos. 
Rapidement, réseaux électriques et hydrauliques tombés, faute d'approvisionnements, de moyens de communication, de transports, de secours et d'ordre, le chaos gagne la campagne, la société vole en éclats et les villes sont la proie de violences, de pillages et de gigantesques incendies. Des terroristes, dépassés par les troubles, déclenchent des actions d'envergure simultanées. 
Privés de tout, livrés à eux-mêmes, les citoyens s'apprêtent à faire face au carnage. 
Après deux ans d'immersion au contact des plus grands spécialistes de la terreur et des catastrophes, d'agents du renseignement français et de reporters de guerre, l'auteur du chef d'oeuvre Utøya (l'affaire Breivik) et de l'enquête phénomène La France Orange Mécanique livre un roman paroxystique ultra-réaliste et nous plonge dans le déchaînement de la guerre civile qui vient.

À propos de l'auteur
Né en 1984, diplômé de l'Ecole supérieure de journalisme de Lille, d'histoire et d'anthropologie, Laurent Obertone est l'auteur de  La France Orange Mécanique, d' Utøya (2013, Ring) et de  La France Big Brother (2015, Ring).

Extrait 1 :
S'il réagit, il meurt. S'il ne réagit pas, il est mort.

Extrait 2 :

Rester ici, c'était se résigner à une espérance de vie digne d'une bande d'arrêt d'urgence.

Extrait 3 :

L'union nationale, c'est une sorte d'état d'urgence de la pensée unique.

Extrait 4 :

Promettre et payer, voilà tout ce qu'un politicien sait faire. Et voilà que ça ne suffisait plus...

Verdict :

Guerilla es un livre choquant, réaliste, violent et sans concessions d'aucune forme.
Laurent Obertone n'épargne le lecteur sous aucun prétexte et nous plonge au centre du chaos, il nous y plonge comme si c'était maintenant, dans nos propres vies, sans mâcher ses mots et surtout  de manière hyper réaliste et plausible.

Nous suivons plusieurs personnages différents, une blogueuse, un couple de retraités, un facho, une jeune fille engagée dans des causes justes, une femme enceinte, un déséquilibré, un gardien de zoo, un jeune homme d'origine juive, des jeunes de cité, un terroriste jihadistes, un flic, des militaires etc.. Ils ont tous plus ou moins d'influence et d'importance dans le récit qui se compose de chapitres courts donnant la part belle à chacun.
Ces courts chapitres nous servent un rythme effréné. Guérilla est une histoire à la tension constante mais qui vous fera tout de même beaucoup réfléchir.

Lors de ce récit le lecteur s'interroge sur son rapport à la société, à la France, à son positionnement politique, sa manière de voir les autres, nous sommes dans une réalité qui aurait ou pourrait mal tourner avec les véritables problèmes actuels propres à notre pays tel que l'accueil des migrants, les zones de non droits, le racisme, l'aveuglement des populations sur la situation du pays et l'effet de troupeau que le peuple subit aveuglement à la recherche d'un matérialisme toujours plus prononcé avec une aversion à se bander les yeux sur les problèmes qui rongent le pays.
Tou cela est abordé lors de l'embrasement de la France, de Paris et des campagnes, dans des lieux que vous reconnaîtrez dans les détails (pour exemple le centre commercial de la Place d'Italie ou encore l'avenue des Gobelins, le jardin des plantes etc..)

C'est un livre d'autant plus réaliste ou plausible quand on sait que l'auteur a passé deux ans auprès des services de renseignements et d'écoute et de spécialistes de la terreur et des catastrophes afin de rendre un roman s'appuyant sur des faits.

Pour finir je dirais que j'ai apprécié ma lecture malgré le fait que j'ai eu cette impression d'être mal à l'aise du début à la fin, d'avoir ouvert les yeux sur certaines choses.
Ce qui est certain, que l'ont apprécie ou pas, on ressort de cette lecture touché dans nos tripes.

 Ma note 7/10

Commentaires

  1. Celui-ci est un des livres d'anticipation qui m'a plu ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ok, certainement car il est très réaliste non ?

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés ce mois-ci