Demain les chats - Bernard Werber





  • Titre : Demain les chats
  • Auteur : Bernard Werber
  • Genre : Anticipation, post-apocalyptique, guerre, science-fiction, romance
  • Édition : Albin Michel, octobre 2016
  • Format : Broché, grand format, 309 pages


Présentation de l'éditeur :
Pour nous une seule histoire existait : celle de l'Humanité. Mais il y a eu LA rencontre. Et eux, les chats, ont changé à jamais notre destinée.


À propos de l’auteur :
Bernard Werber est un des romanciers les plus lus en France, traduit dans le monde entier, notamment en Russie et en Corée du Sud, où il est un véritable auteur-culte, vendu à plusieurs millions d'exemplaires.

Extrait 1 :
Le chien pense : « Les hommes me nourrissent, me protègent, m’aiment, ils doivent être des dieux. »
Le chat pense : « Les hommes me nourrissent, me protègent, m’aiment, je dois être leur dieu. »

Extrait 2 :
Mais pour qui se prennent-ils, ces humains ! Ils ont transformé la forêt et l’herbe en une ville de ciment, ils ont transformé les arbres en meubles, ils nous ont transformés en… jouets jetables !
 Ne sommes-nous donc pour eux que des êtres qu’on met à la poubelle après usage, comme tous les objets dont ils se débarrassent lorsqu’ils ne les amusent plus ?
JE HAIS L’ESPÈCE HUMAINE.

Extrait 3  :
Il continue à réfléchir, les yeux fixés vers les étoiles. Le vent nous rabat les moustaches sur les joues.
– Des chats qui auraient… des petits humains comme animaux de compagnie ? je propose pour surenchérir.
– Non, les humains il n’y en a que sur Terre.
– En es-tu sûr, Pythagore ? Moi je vois bien de grands chats en tenue de ville caresser des petits humains nus frétillants de joie. Je vois ces chats leur préparer leurs croquettes, nettoyer leur litière.
Pythagore et moi entrons dans une surenchère d’hypothèses sur une éventuelle civilisation de chats, mais je crains que notre imagination ne soit limitée par ce que nous avons déjà observé  chez nos serviteurs humains. Puis nous finissons par nous endormir, blottis l’un contre l’autre.

Verdict :
Demain les chats, en voyant la couverture pour commencer, si on aime les chats, on ne peut que la trouver magnifique, ce chat noir si beau et ses yeux qui vous captivent.

Vous connaissez Werber ? Vous avez aimé les fourmis ? (Moi ça passe mais tout de même bof). Et bien Demain les chats n’a rien à voir si ce n’est qu'on le lit d’un point de vue d’un animal et qu’une lutte de survie et de pouvoir sera engagée.

Comme pour la couverture, de toute évidence le livre attirera d’abord les amis des chats, mais vous vous tromperiez si vous restiez sur cette impression, que vous aimiez ou non les chats ce livre peut vous plaire. Une chose est aussi certaine, il ne plaira pas à tout le monde, c’est un roman d’anticipation (oui oui vous avez bien lu “anticipation”) qui ne laissera personne indifférent. C’est le genre de récit qui vous accroche ou que vous refermez, il m’a accroché du début à la fin, j'espère que ce sera votre cas également.

Nous suivons “Bastet” une chatte au nom de déesse égyptienne (Une femme à tête de chat), avec un caractère bien trempé, vivant dans un appartement Parisien avec sa “servante”. C’est la façon dont Bastet voie l’humaine qui lui donne à manger et s’occupe d’elle.

Bastet veut communiquer, avec tout être vivant car elle considère que pour s'élever en tant qu'espèce elle doit avoir le savoir de toute choses, elle va croiser le chemin d’un chat voisin (ex chat de laboratoire), intelligent et snob au grand nom de “Pythagore” qui va l’aider dans sa quête !
Je m'arrêterai là pour ce qui est de l’histoire sinon les surprises seraient gâchées mais sachez que c’est un livre à classer en anticipation, post-apocalyptique, science-fiction.

J’ai été surpris par le scénario, par les événements, par les déductions philosophiques des chats, de trouver des chats si humains, par le rythme qui s’emballe, par les récits historiques, par la facilité à ingurgiter tout cela, par le thème de la science-fiction (alors que je m'attendais  à du fantastique). Ce roman m’a littéralement happé et va directement dans la case coup de cœur tant j’ai apprécié ma lecture, c’est le deuxième énorme coup de cœur que j’ai pour un livre depuis la rentrée (il y en a eu d’autres mais pas à ce point).

 Coup de cœur 💙
 Ma note 9/10
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️◽️

Commentaires

  1. J'ai bien envie de le tenter celui ci!!!!;)

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre me tente beaucoup ! :) D'autres de ces livres me donnaient envie également et récemment j'ai lu mon premier roman de Werber : le tome 1 de Troisième humanité, j'ai adoré ! J'ai les Fourmis qui m'attendent dans ma bibliothèque ;) et pour Demain les chats, je vais attendre la sortie en format poche. Se trouver dans la tête d'un chat doit être vraiment intéressant^^et sachant qu'il est écrit par Werber, je suis d'autant plus curieuse de le lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que Troisième humanité est un roman vraiment bien (le tome 2 attend dans ma PAL), les livres de Werber sont de toute façon souvent originaux, qu'on aime ou pas c'est une qualité indéniable qu'il a !
      Pour la version poche de Demain les chats oui ce ne sera pas très long je pense, d'ici 1 an il devrait être dispo !

      Supprimer
  3. Dévoré en 1 week-end...j'ai bien aimé l'intrigue et les references sprirituelles...mais je n'ai pas de chats...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui !! C'est un des points fort et c'est appréciable, même si l'on a pas de chat, pour x raison, l'histoire peut nous plaire ;)

      Supprimer
  4. Holala cette critique si élogieuse me donne encore plus envie de le lire !! patience patience, sauf si je le trouve en grand format d'occasion ^^
    J'adore ton premier extrait ! je pense que ça résumé pas mal l'ambiance donné à l'histoire !:D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le premier extrait c'est la première phrase du livre ;)
      et oui tu m'étonne qu'il fait envie, il est vraiment bon tout de même !

      Supprimer

Publier un commentaire

Articles les plus consultés ce mois-ci